Séminaire Interne Plant2Pro®
Le 1er et 2 février 2023

 

 

séminaire interne est le rendez-vous annuel de la communauté de recherche, de développement et d'innovation de Plant2Pro.

Il s'adresse à tous les ingénieurs, chercheurs, enseignants-chercheurs des 19 composantes de Plant2Pro qui souhaitent contribuer à la dynamique du Carnot et proposer des actions qui pourront être soutenues par Plant2Pro.

Les séminaires Plant2Pro se traduisent par le soutien d'animations thématiques, le montage de projets ou d'actions en lien avec le partenariat, l'organisation d'événements à destination des partenaires socio-économiques et toute autre action que vous nous proposerez et qui s'inscrira dans l'objectif de la construction de partenariats public-privé, au service des enjeux.

Nous vous attendons nombreux et motivés !
Notez d'ores et déjà la date de notre prochain séminaire.

 

Cet événement est gratuit et réservé aux membres de Plant2Pro Merci de transférer ce mail aux personnes de votre unité/service susceptibles d'être intéressées 

 

HORAIRES

Le séminaire débutera le 1er février à 12h par un déjeuner et se clôturera le 2 février à 16 h.

POUR VENIR

Deux navettes seront affrétées pour assurer les transferts entre la gare RER Bussy Saint Georges et l’hôtel de 11h à 14h.

EN TRAIN :

Depuis Gare de Lyon : Prendre le RER A en direction de Marne-La-Vallée Chessy, arrêt Bussy Saint Georges.

Depuis Gare Montparnasse : Prendre la ligne 4 en direction de porte de Clignancourt jusqu’à l’arrêt Les Halles puis prendre le RER A en direction de Marne-La-Vallée Chessy, arrêt Bussy Saint Georges.

Depuis Gare TGV Marne-La-Vallée Chessy : Prendre le RER A en direction de Saint-Germain-En-Laye arrêt Bussy Saint Georges (Durée du trajet environ : 10 mn)

EN VOITURE :

Un parking est à disposition gratuitement pour les participants.

EN AVION :

Depuis l’aéroport Paris-Orly : Prendre l’OrlyBus en direction de Denfert Rochereau, jusqu’à l’arrêt Denfert Rochereau. Puis prendre le RER B jusqu’à Chatelêt-Les Halles, et enfin prendre le RER A en direction de Marne-La-Vallée Chessy, arrêt Bussy Saint Georges.

Depuis l’aéroport Paris-Charles de Gaulle : Prendre le TGV jusqu’à Marne-La Vallée Chessy

Ou prendre le RER B Sud jusqu’à Chatelet-Les Halles et enfin prendre le RER A en direction de Marne-La-Vallée Chessy, arrêt Bussy Saint Georges

 

Vous pouvez désormais consulter la version en ligne du  rapport d'activité de l'institut Carnot Plant2Pro, vous présentant les actions phares de l'institut Carnot sur l'année 2021. 

 

Voir le rapport d'activité 2021

page de garde RA 2021

  

 

Le Carnot Plant2Pro® propose des rencontres sur la recherche partenariale au service de l’innovation des entreprises, des industriels et des interprofessions agricoles. 

 

Objectif : contribuer à la performance économique et environnementale de l’agriculture et accompagner la transition agro-écologique des productions végétales 

 

Les 16 et 17 Septembre 2021 se sont réunis plus de 60 membres de Plant2Pro® et partenaires pour une table ronde et une journée de rencontre sur les thèmes de l’intégration de la biostimulation dans les itinéraires culturaux  et des symbioses racinaires en nutrition et protection des plantes, en partenariat avec le réseau SYMBIPHYT

 

 

Résumé des interventions

 

Le sol est considéré comme l’habitat majeur de la biosphère terrestre. Les microorganismes représentent une partie importante de la biodiversité du sol. Certains champignons et bactéries interagissent de façon bénéfique, directement ou indirectement, avec les plantes. Ces microorganismes du sol apparaissent comme des acteurs clés de ces services écosystémiques rendus par la nature à la société humaine. Les champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA) jouent un rôle essentiel dans l’absorption d’éléments nutritifs de la plupart des espèces végétales, dans la séquestration du carbone, dans l’agrégation des particules dans le sol, et la tolérance des plantes vis à vis des stress biotiques et abiotiques. En outre, les CMA améliorent la qualité nutritionnelle des végétaux, une propriété essentielle pour fournir des produits agricoles de haute qualité. D’autres microorganismes du sol tels que les rhizobactéries promotrices de la croissance des plantes (RPCP) peuvent également influencer le développement et la santé des plantes. Les RPCP peuvent être endosymbiotiques, libres, liées aux racines ou liées aux hyphes fongiques. Les RPCP jouent un rôle dans la phytostimulation, la rhizoremédiation, mais peuvent également avoir un rôle de protection ou de biocontrôle contre certains organismes phytopathogènes. Parmi les RPCP, les rhizobia sont des partenaires des Légumineuses, permettant une nutrition azotée de ces espèces végétales par fixation symbiotique de l’azote de l’air.

Dans le sol ainsi qu’au niveau des racines, les CMA, les RPCP et les rhizobia interagissent entre eux ainsi qu’avec les autres bactéries et champignons présents. Ces interactions peuvent être bénéfiques, neutres ou négatives pour la plante. Dans la plupart des études, un seul organisme ou une seule interaction plante-microorganisme ont été analysés. Cependant, un changement de paradigme s’opère où l’on passe de l’étude de l’individu, aux populations puis à l’holobionte constitué de la plante et des microorganismes associés. L’holobionte est un écosystème complexe qui façonne à la fois les propriétés de l’hôte et celles des microorganismes associés vivant à sa surface ou en son sein. En conséquence, l’important est de (i) connaitre la diversité des microbes associés (ex. métabarcoding, métagénomique) (ii) déterminer comment ils interagissent entre eux et avec la plante, et (iii) prédire leurs fonctions respectives (ex. culturomique, prédiction métabolique). La sélection variétale n’a, à ce jour, pas pris en compte les interactions entre la diversité génétique de la plante et des microorganismes symbiotiques au sein d’un holobionte. Ainsi, la valorisation des services écosystémiques apportés par les communautés symbiotiques des sols comme levier dans un contexte de transition agroécologique passe par la prise en compte des interactions entre (i) l’environnement, (ii) la diversité génétique des plantes et (iii) la diversité génétique des microbes associés. La maximisation et le maintien au cours du temps des services écosystémiques apportés par les communautés symbiotiques passent également par la modification ou la conception de nouveaux itinéraires de cultures, au sein desquels, un levier tel que l’inoculation d’un symbiote ou d’un consortium de symbiotes prend toute sa place.

 

Les plantes dans leur environnement ont également des interactions avec des microorganismes pathogènes qui peuvent entrainer une déficience de croissance et de rendement des plantes. Dans ce contexte, la plante a développé des mécanismes de protection au niveau du site d’agression de l’organisme pathogène (défense locale) mais également à distance dans la plante par une défense systémique comme la défense systémique acquise ou à défense systémique induite. Cette dernière peut être induite par les microorganismes bénéfiques comme les CMA ou les RPCP. Les partenaires du réseau de recherche Symbiphyt développent des recherches permettant de caractériser les mécanismes de défense induit par les CMA et les RPCP dans différentes familles végétales comme les légumineuses, les céréales ou des plantes pérennes comme la vigne. A terme, la compréhension des mécanismes de défense induite permettra de développer les services écosystémiques fournis par les microorganismes bénéfiques.

 

 

Différentes pistes d’amélioration et d’utilisation des associations bénéfiques plantes x microorganismes existent, basées sur des projets prenant en compte la diversité des populations microbiennes présentes dans les sols et la diversité génétique des plantes en interaction. Ainsi, les souches de Rhizobium sont variables en compétitivité et en efficience, et il existe une variabilité des choix de ces souches selon les pois (sauvages, variétés plus ou moins récentes). Grâce à un fort développement de ressources génomiques, l’identification des déterminants génétiques des associations entre pois et Rhizobia est en cours, avec pour but la création de variétés de pois productives car s’associant avec des souches compétitives et efficientes, présentes dans les sols ou inoculées. Dans des projets portant sur différentes céréales, la diversité des réponses à l’inoculation avec des CMA en fonction des lignées végétales a été mise en évidence, avec des impacts différents sur la production de graines et selon les conditions environnementales. Enfin, une variabilité génétique de la réponse des plantes à des signaux (LCO) produits par les microorganismes précités a été observée en termes de développement racinaire. Ces résultats ouvrent des perspectives d’identification du déterminisme génétique des interactions et des réponses, avec des applications possibles en sélection végétale. La mise en place de cultures en association est un levier supplémentaire pour maximiser les interactions bénéfiques entre plantes et microorganismes, induisant ainsi un gain et une meilleure stabilité du rendement. En exemple, une des hypothèses testées dans un projet sur les cultures associées pois x blé est la facilitation de l’acquisition du fer chez le pois par les populations microbiennes recrutées par le blé.

En conclusion, l’accroissement des connaissances des associations plantes x microorganismes va permettre une plus large utilisation des associations bénéfiques en agriculture, pour une transition agroécologique, pour une meilleure tolérance aux pathogènes et pour l’adaptation des cultures aux changements climatiques.

 

Vous voulez en savoir plus ?

 

Nous sommes à votre disposition

Le Comité de pilotage du Carnot Plant2Pro s’est réuni le 21 septembre dernier pour l’arbitrage de son appel à projet 2021.

Il a conduit à la sélection de 7 projets de "ressourcement scientifique "sur les 15 projets soumis et éligibles. Le montant de ce soutien investi est de plus de 1 260 000 €, ce qui en fait le budget le plus important depuis la création du Carnot.

Le même jour, 11 projets de "renforcement de l’attractivité" ont été également sélectionnés par le Copil du Carnot pour un montant de plus de 570 000 €.

 

Projets de ressourcement scientifique

BeanPride
Projet porté par IPS2, GQE, CNRGV

Un gène de résistance atypique chez le haricot commun : caractérisation de variants alléliques et évolution de son rôle comme cible d’effecteur

EasyHybrids 
Projet porté par IJPB et IGEPP

Bypassing epigenetically reproductive barriers in hybrid seeds

Effinox
Projet porté par Arvalis, IFV et UMR PAM
Projet InterCarnot avec le Carnot Qualiment

Compréhension des effets non intentionnels d’une technologie émergeante de traitement par photo-oxydation comme alternative aux intrants chimiques pour deux filières agro-alimentaires majeures : la vitivinculture et les céréales

PrimeTimeSA 
Projet porté par IJPB et IGEPP

Prime time for salicylic acid in sustainable crop production

Viti-Graft 
Projet porté par EGFV et IFV

Characterisation of the genetic determinants of grafting success in Vitis spp : method development and marker identification

Xylosafe
Projet porté par SAVE, EGFV et IFV

Validation d’un modèle de résistance aux maladies du bois dans contexte d’amélioration variétale chez la vigne

 

Projets attractivité

ACCESS :
Projet porté par GDEC

Validation et caractérisation de mutations d’un gène impliqué dans la compatibilité au croisement entre le blé et le seigle

AppEau :
Projet porté par IFV

Développement d’une application en ligne pour évaluer le niveau de contrainte hydrique sur des parcelles viticoles

CELECTIV :
Projet porté par ITAP

Cartographie en ligne et low Cost du rendement et de la qualité en viticulture

DRIAS Easy :
Projet porté par Arvalis

Evaluation d’une chaine de traitement pour l’intégration des données DRIAS sur le changement climatique dans le Système d’Information ARVALIS

EVAL’IHS :
Projet porté par Arvalis
                 Evaluation de l’imagerie hyperspectrale pour la détermination de la qualité des récoltes et l’optimisation du stockage

EXOBIO :
Projet porté par SAVE

Développement de méthodes novatrices d’évaluation de solutions de biocontrôle par la plateforme BC2GRAPPE pour lutter contre le Black-Rot de la vigne

LIVE SM2 :
Projet porté par IJPB

Cartographie 2D des métabolites spécialisés des plantes et de leur microbiote

PhénoFlax – 2022 :
Projet porté par Arvalis

Développement de méthodes de phénotypage du lin fibre en utilisant des capteurs

PhenoMust :
Projet porté par IFV

Nouvel Outil de préssurage des mouts en petit volume pour l’intégration en amont de critères œnologiques dans la sélection et le phénotypage des créations variétales de la filière viticole pour la production des vins blancs et rosés

PICOL’N :
Projet porté par Terres inovia

Test d’une approche de lutte intégrée pour améliorer la tolérance du colza aux attaques larvaires d’insectes d’automne

TaDeBo’Sols :
Projet porté par Terres inovia

Construction de tableaux de bord opérationnels pour le pilotage stratégique des services attendus de la fertilité des sols en systèmes de grandes cultures.

 

Une question, un renseignement  ? 

Contactez-nous !

Vous pouvez désormais consulter la version en ligne du  rapport d'activité du Carnot Plant2Pro, vous présentant les actions phares du Carnot sur l'année 2020

 

Voir le rapport d'activité 2020

_RAPPORT_ACTIVITE_P2P_2020_Page_01.jpg